FANDOM




La Tailleuse d'Enbizaka est une chanson produite par Akuno-P et sortie le 7 décembre 2009. Elle fait partie de la Série des Sept Péchés Capitaux et représente l'Envie.

Résumé Modifier

L'intrigue se déroule dans la ville d'Enbizaka et traite d'une tailleuse nommée Kayo Sudou. Elle est notamment connue dans son village pour son talent à l'ouvrage et sa bonne conduite, mais songe souvent à son "amant" infidèle, qui ne rentre jamais "à la maison".

Un jour, Kayo croise son "amant" en ville, en compagnie d'une femme vêtue d'un kimono rouge. Remarquant qu'il semble très amical avec la jeune femme, elle se hâte de rentrer, jalouse. Elle reprend plus tard un kimono en pleurant. Le lendemain, la tailleuse constate l'effervescence en ville, due à un crime commis la veille. Elle surprend son "amant" en ville, qui semblait être consolé par jeune fille portant une ceinture verte. Kayo remarque à quel point la jeune fille et ses vêtements sont jolis ; elle répare plus tard une ceinture en pleurant dans son atelier. Le jour suivant, le malaise en ville est plus grand encore. Kayo voit son "amant" acheter une épingle à cheveux dorée pour une fillette et est choquée par son manque de convenances. Elle travaille dur, ce soir-là, et remarque que les lames de ses ciseaux ont changé de couleur. Après avoir fini son ouvrage, elle part à la rencontre de son amant, vêtue du kimono, de la ceinture et avec l'épingle à cheveux, convaincue qu'elle est devenue belle à ses yeux.  

Quelques temps plus tard, Kayo raconte que le village est plongé dans le chaos après le meurtre des quatre membres d'une famille entière. Elle mentionne également le traitement froid qu'elle a reçu de son amant, qui l'a saluée comme si elle n'était qu'une inconnue. La tailleuse continue alors son ouvrage après avoir commenté la couleur rouge des lames de ses ciseaux.

Parole Modifier

さあ、仕立てを始めましょう

円尾坂の片隅にある 仕立屋の若き女主人
気立てのよさと確かな腕で 近所でも評判の娘

そんな彼女の悩みごとは 愛するあの人の浮気症 
「私というものがありながら 家に帰ってきやしない」

だけど仕事は頑張らなきゃ 鋏を片手に一生懸命 
母の形見の裁縫鋏 研げば研ぐほどよく切れる 

今日も町はいつもの通り 嗚呼穏やかで平和な日常 
大通りであの人を見かけた 隣の女はいったい誰?

赤い着物がよく似合う 美しい女と仲むつまじく
歩くその姿こらえきれず その場所をすぐ離れたの 

だけど仕事は頑張らなきゃ 鋏を片手に一生懸命 
頬を涙で濡らしながら 着物の縫直しに精を出す 

町は何やら不穏な空気 何か事件がおこったらしい 
橋の前であの人を見かけた 隣の女はいったい誰?

落ち込んだ様子のあの人に 寄り添う髪のきれいな女 
緑の帯がとても似合うわ ああそんな子が好みなのね 

だけど仕事は頑張らなきゃ 鋏を片手に一生懸命 
赤く眼をはらしながら 帯の修繕に精を出す 

町はにわかに騒ぎ始めた 再び事件があったらしい 
かんざし屋であの人を見かけた 隣の女はいったい誰? 

年端もいかぬ女の子に 黄色いかんざし買い与えて
一体何をしようというの? 本当に見境がないのね 

だけど仕事は頑張らなきゃ 鋏を片手に一生懸命 
鋏の色 こんなだったかしら? 今日も仕事に精を出す 

ようやく仕事もひと段落した 
会いに来てくれないのならば 
こちらから会いに行きましょう

赤い着物 緑の帯 
黄色いかんざし 髪に挿して 
あなた好みの女になったわ 
どう?わたしきれいでしょう? 

今日は町中が大騒ぎ 今度は男が殺された 
これで家族4人が全て 何者かに殺されたらしい 

それにしてもひどい人ね 「はじめましてこんにちは」なんて 
まるで他人みたいじゃない まるで他人みたいじゃない 

だけど仕事は頑張らなきゃ 鋏を片手に一生懸命 
赤く染まった裁縫鋏 研げば研ぐほどよく切れる 

Saa, shitate o hajime mashou

Enbizaka no katasumi ni aru shitateya no wakaki onna shujin
Kidate no yosa to tashika na ude de kinjo demo hyouban no musume

Sonna kanojo no nayami goto wa ai suru ano hito no uwakishou
"Watashi to iu mono ga ari nagara ie ni kaette kiyashinai"

Dakedo shigoto wa ganbaranakya hasami wo katate ni isshoukenmei
Haha no katami no saihou hasami togeba togu hodo yoku kireru

Kyou mo machi wa itsumo no toori aa odayaka de heiwa na nichijou
Oodoori de ano hito wo mikaketa tonari no onna wa ittai dare?

Akai kimono ga yoku niau utsukushii onna to naka matsumajiku
Aruku no sugata koraekirezu sono basho wo sugu hanareta no

Dakedo shigoto wa ganbaranakya hasami wo katate ni isshoukenmei
Hoho wo namida de nurashi nagara kimono no nuinaoshi ni sei wo dasu

Machi wa naniyara fuon na kuuki nanika jiken ga okottarashii
Hashi no mae de ano hito wo mikaketa tonari no onna wa ittai dare?

Ochikonda yousu no ano hito ni yorisou kami no kirei na onna
Midori no obi ga totemo niau wa aa sonna ko ga konomi na no ne

Dakedo shigoto wa ganbaranakya hasami wo katate ni isshoukenmei
Akaku manako wo harashi nagara obi no shuuzen ni sei wo dasu

Machi wa niwaka ni sawagi hajimeta futatabi jiken ga attarashii
Kanzashi ya de ano hito wo mikaketa tonari no onna wa ittai dare?

Toshiha mo ikanu onna no ko ni kiiro ikanzashi kaiataete
Ittai nani wo shiyou to iu no? Hontou ni misakai ga nai no ne

Dakedo shigoto wa ganbaranakya hasami wo katate ni isshoukenmei
Hasami no iro konna datta kashira? Kyou mo shigoto ni sei wo dasu

Youyaku shigoto mo hito danraku shita
Ai ni kite kurenai no naraba
Kochira kara ai ni yukimashou

Akai kimono midori no obi
Kiiroi kanzashi kami ni sashite
Anata konomi no onna ni natta wa
Dou? Watashi kirei deshou?

Kyou wa machijuu ga oosawagi kondo wa otoko ga korosareta
Kore de kazoku yon-nin ga subete nanimonoka ni korosaretarashii

Sore ni shite mo hidoi hito ne "Hajimemashite konnichi wa" nante

Maru de tanin mitai ja nai maru de tannin mitai ja nai

Dakedo shigoto wa ganbaranakya hasami wo katate ni isshoukenmei

Akaku some matta saihou hasami togeba togu hodo yoku kireru

Allez, commençons à coudre

Dans le coin d'Enbizaka vivait une jeune femme, propriétaire d'une boutique de tailleur.

Son adresse et son habileté en faisait le sujet de conversation de tout le monde dans le quartier.

Mais celui qui occupait tout le temps ses pensées était son amour adultère.
"Bien qu'il ait quelqu'un comme moi, il ne vient jamais à la maison. "

Mais je dois me concentrer sur mon travail, je tiens mes ciseaux d'une main.
Ce sont les ciseaux de couture que ma mère utilisait, plus tu les aiguises et mieux ils coupent.

Aujourd'hui est un jour calme et paisible comme d'habitude dans la ville, ah.
J'ai vu une femme près de lui dans la rue, qui est-ce?

Tu es vraiment amical avec cette magnifique femme portant un beau kimono rouge.
Je ne pouvais pas rester assise là à regarder, alors je suis partie.

Mais je dois me concentrer sur mon travail, je tiens mes ciseaux d'une main.
J'ai trempé mes joues de larmes tout en travaillant sur le kimono.

La ville n'est pas tranquille aujourd'hui, il semblerait que quelqu'un ait commis un crime.
J'ai vu une femme devant lui sur le pont, qui est-ce?

Il avait l'air déprimé et la jeune fille aux magnifiques cheveux l'a réconforté.
Cette ceinture verte lui va bien, ah, si c'est le genre de femme que tu aimes... 

Mais je dois me concentrer sur mon travail, je tiens mes ciseaux d'une main. 
Avec mes yeux rougis et gonflés, j'essaie de fixer la ceinture. 

La ville est de plus en plus agitée, un autre crime a eu lieu. 
J'ai vu une femme près de lui devant la boutique d'épingles à cheveux, qui est-ce? 

Il lui a acheté une épingle à cheveux jaune, jaune comme les rayons du soleil. 
Que fais-tu? Je ne suis pas une débauchée. 

Mais je dois me concentrer sur mon travail, je tiens mes ciseaux d'une main.
Je me demande si c'était la couleur d'origine des ciseaux? J'ai encore travaillé dur aujourd'hui. 

Enfin, mon travail est terminé. 
Si tu ne viens pas le voir,
Je viendrai te le montrer. 

Un kimono rouge, une ceinture verte
Une épingle à cheveux jaune. 
Je suis devenue le type de femme que tu aimes. 
Qu'en dis-tu? Je suis belle, n'est-ce pas? 

Aujourd'hui, dans la ville, c'est la panique, un homme a été tué. 
Quelqu'un a tué les quatre membres d'une famille. 

Il a agi de manière horrible "Bonjour, ravi de vous rencontrer" qu'il disait,
Comme s'il parlait à une étrangère, comme s'il parlait à une étrangère. 

Mais je dois me concentrer sur mon travail, je tiens mes ciseaux d'une main. 
Mes ciseaux sont peints de rouge, plus tu les aiguises et mieux ils coupent.


Composition Modifier

La voicebank VOCALOID2 de Megurine Luka est utilisée dans cette chanson. Les instruments présents dans la chanson sont le piano, la batterie, le glockenspiel, l'accordéon, la basse et un synthétiseur pour les violons. On peut également noter la présence d'instruments japonais, comme par exemple le sanshin, le biwa ou le fue. La chanson est construite selon la structure suivante : 

Instrumental (C - C - R) p (C - C - R) p (C - C - R) p (C - C - R) Instrumental 

avec C pour Couplet, R pour Refrain, p pour pause instrumentale. 

La chanson commence par un court instrumental à 0.10, qui se termine à 0.28. Puis les deux couplets commencent, dont le premier de 0.9 à 0.44. La chanson se poursuit avec un refrain, de 1.00 à 1.17. L'instrumental du début revient après le refrain, et la structure de la chanson se poursuit ainsi jusqu'à sa fin, avec un long instrumental de 4.13 à 4.55. Elle se termine sur un autre instrumental qui est en fait une variation de l'intro.  

Albums Modifier

Anecdotes Modifier

Origines et conceptualisation Modifier

  • La mélodie de la chanson et le village d'Enbizaka sont une référence au Japon de l'ère Edo.
  • Si on analyse les deux kanji du nom de la ville, 艶美 (enbi) et 坂 (zaka) sont traduits respectivement par "beauté" et "pente". Ce nom fait ainsi référence à la beauté de Kayo, mais aussi à sa personnalité instable et sa vision des choses faussée. "Enbi" peut aussi se référer phonétiquement à "Evny/Envie" ,le péché dont est atteinte Kayo
  • Le titre anglais de la chanson, "Leviathan slope", est une référence à Leviathan, le démon patron de l'Envie, et fait référence au penchant de Kayo pour le péché et le mal. (le mot slope signifie littéralement pente et se rapporte donc au jeu de mot sur Enbizaka)

Curiosités Modifier

  • La silhouette et la couleur de "L'Amant Infidèle" correspondent à KAITO, mais les crédits de fin du PV censurent son nom (d'ailleurs couvert de sang), son Vocaloid représentatif, s'il en a un, est donc inconnu.
  • L'apparence des Ciseaux de Kayo change au fur et à mesure que le PV avance, passant de ciseaux normaux à des ciseaux spéciaux japonais, utilisés pour la couture.