FANDOM


« Le meurtrier de Miku... Je le retrouverai et je le tuerai ! »
―Kiji Yarera[src]

Kiji Yarera est un employé de la Firme Yarera-Zusco et le petit-ami de Miku Miroku. Muté à Enbizaka, l’homme d’affaires tombe amoureux de Miku, la fille du drapier, et entame une relation avec elle. Après le meurtre de sa bien-aimée, Kiji jure de venger sa mort. Il fait la connaissance de Kokutan-dōji au cours de son enquête.

HistoireModifier

JeunesseModifier

Né au cours des années EC 820, Kiji est le fils du directeur de la Firme Yarera-Zusco. Après avoir intégré la société paternelle, il travaille d’abord au siège social à Elphegort. En EC 839, il est muté à Enbizaka, au Jakoku, afin de se préparer au mieux à la reprise de l’entreprise. À son arrivée à Onigashima, Kiji finance en partie la reconstruction de l’île. À la même époque, il fait la rencontre de Miku Miroku et tombe amoureux d’elle. Kiji et Miku décident de sortir ensemble, malgré la désapprobation du père de Miku.[1]

Meurtres d'EnbizakaModifier

Au printemps d’EC 842, Mei Miroku, la mère de Miku, est retrouvée assassinée. Miku se plaint à Kiji de l’incompétence des enquêteurs et des magistrats qui ne réussissent pas à arrêter son meurtrier. Peu après, Miku tombe enceinte de Kiji par accident. En apprenant la nouvelle, ce dernier accepte de l’épouser et décide de partir un mois en Elphegort pour annoncer son futur mariage à ses parents.

De retour à Onigashima, Kiji apprend que Miku a été assassinée sur le port, comme sa mère. Il se rue immédiatement à la boutique des Miroku et se dispute violemment avec Kai au sujet des circonstances de la mort de Miku. Les deux hommes sont séparés par un agent et Kiji quitte la boutique. Quand l’agent lui demande son témoignage, Kiji répond avec colère, critiquant violemment l’incompétence des magistrats et déclarant n’avoir aucune confiance dans la police. Il décide de chercher par lui-même l’assassin de sa bien-aimée.

Kiji ordonne à ses employés de dénicher tous les indices pouvant mener à l’assassin.[2] Peu après, il apprend l’arrivée à Onigashima d’un dénommé Kokutan-dōji et de ses compagnons. Une piste le conduit jusqu’à l’une des amies de Kokutan-dōji, Saruteito, qu’il interroge au sujet de son étrange présence sur la falaise. Il lui avoue être à la recherche de l’assassin de Miku pour se venger. Saruteito explique à Kiji qu'elle est venue à Onigashima pour retrouver les « lames » de son clan, mais que ses amis semblent intéressés par l’enquête en cours.[3]

Peu après, Rin Miroku et Kayo Sudō disparaissent. Persuadé que Kayo Sudō est celle qui a assassiné les trois membres de la famille Miroku, Kiji et un groupe d’habitants se lancent sur sa poursuite.[4]

3.Modifier

Personnalité et TraitsModifier

Compétences et aptitudesModifier

Connexions de caractèresModifier

BagatellesModifier

Conceptualisation et OrigineModifier

CuriositésModifier

GalerieModifier

ApparitionsModifier

SourcesModifier

  1. Les Péchés Capitaux du Mal : La Tailleuse d'Enbizaka (chapitre 1, acte 5)
  2. Les Péchés Capitaux du Mal : La Tailleuse d'Enbizaka (chapitre 1, acte 5)
  3. Les Péchés Capitaux du Mal : La Tailleuse d'Enbizaka (chapitre 1, acte 6)
  4. Les Péchés Capitaux du Mal : La Tailleuse d'Enbizaka (chapitre 1, acte 7)