FANDOM


« Plus on les aiguise et mieux ils coupent. »
―Kayo Sudō[src]

Kayo Sudō est une tailleuse vivant à Enbizaka, au Jakoku, et la fille du Démon de l’Envie. Ayant perdu sa famille dans un grand incendie, la jeune femme accepte d’échanger de corps avec Ma pour prendre un nouveau départ. Après avoir appris l’identité du responsable de l’incendie, elle décide d’assassiner toute sa famille pour se venger. Par la suite, elle est arrêtée et exécutée.

HistoireModifier

JeunesseModifier

Kayo naît en EC 822 à Enbizaka, au Jakoku. Elle est la fille de Nagare Sudō et de Kagura Octo, alors possédée par le Démon de l’Envie. Ses parents sont tailleurs. Dès l’âge de 10 ans, elle prend l’habitude de les aider à la boutique. Quelques années plus tard, ses parents autorisent Gakuga Octo à venir vivre chez eux. Nagare décède peu après des suites d’une maladie. En apprenant que Gakuga et Kayo entretiennent une relation amoureuse, Kagura décide de leur révéler qu’ils sont cousins. Mais Kayo refuse de rompre et le couple se marie en EC 838.

Peu après le mariage, Kagura disparaît. Pensant sa mère morte, Kayo décide de reprendre la boutique. La même année, elle donne naissance à un fils, qu’elle prénomme Ren. La jeune femme fait également la connaissance de sa voisine, Oyuka, et d’une cliente, Mei Miroku.[1]

Incendie d'EnbizakaModifier

La même année, Kayo entame la confection d’un kimono violet pour Oyuka. Un jour, Gakuga arrive en courant dans la boutique et déclare qu’un incendie s’est déclaré dans une maison de commerce. Il presse sa femme de fuir au plus vite. Kayo, Gakuga et Ren décident aussitôt de se rendre au pont, situé de l’autre côté de la colline.

Arrivés au pont, ils tentent de traverser, mais sont repoussés par la foule. Kayo tente de plaisanter avec Gakuga, mais elle est séparée de ce dernier lorsqu’une maison en flammes s’effondre sur elle et son fils. La jeune femme perd connaissance. Elle se réveille à la clinique, où elle est soignée par Mei. Celle-ci lui apprend que Ren est mort dans l’effondrement de la maison et que son mari est porté disparu depuis l’incendie.[2]

Ne pouvant rentrer chez elle, Kayo est recueillie par son grand-père, le magistrat Gato Octo. Bufuko, la domestique de la famille, est chargée de soigner ses blessures. Au fil des années, Kayo est interrogée à de multiples reprises par son cousin Anan qui voudrait connaître l’emplacement des Lames Jumelles de Levianta, mais celle-ci assure ne rien savoir à leur sujet. En hiver EC 842, Kayo est entièrement rétablie.

Peu après, Kayo entend le docteur d’Enbizaka discuter avec Bufuko de sa guérison miraculeuse, mais elle refuse de croire que ses brûlures ont guéri. Elle apprend au cours d’une conversation entre Anan et Bufuko que sa boutique a été reconstruite et que Gato aimerait la voir partir. Kayo fait ses adieux à Bufuko et retourne habiter dans sa maison à Enbizaka. Avant de partir, elle promet à Bufuko de lui confectionner une jolie robe.[3]

Retour de la tailleuseModifier

« – Mais la maison était totalement vide, ça n’aurait pas été très pratique pour toi.
– C'est vrai…
– Nous avons donc demandé à la fondation Freezis d’installer quelques meubles avant ton retour.
 »
―Miku et Kayo[src]

De retour à Enbizaka, Kayo est accueillie par Miku Miroku qui lui explique que Mei a fait reconstruire sa maison à l’identique. Après le départ de Miku, Kayo fond en larmes. Quelques semaines plus tard, elle se rend à la maison de commerce pour offrir à Bufuko la robe qu’elle lui a confectionnée. Devant la maison, elle croise Perrié Cutie Marlon, qu'elle remercie pour avoir financé la reconstruction de sa boutique.

Kayo offre sa robe à Bufuko, au grand bonheur de cette dernière. Peu après, elle aperçoit Anan et une étrangère aux cheveux roses, appelée Elluka « Ma » Clockworker, quitter la maison de commerce. Anan présente Elluka comme étant une femme célèbre en Evillious pour sauver l’esprit des gens. Kayo est très impressionnée par la beauté d’Elluka et son habileté à parler la langue du Jakoku.

Au cours de la conversation, la tailleuse apprend les liens de Perrié avec la Famille Freezis et la rivalité qui oppose la Fondation Freezis à la Firme Yarera-Zusco. Elluka explique que Perrié soupçonne la firme d’être à l’origine de l’incendie d’Enbizaka. Kayo est troublée par la nouvelle, mais n’en laisse rien paraître. Après le départ d’Anan, Kayo fait part à Elluka de la gêne qu’elle ressent vis-à-vis de ses cicatrices. L’étrangère propose de l’aider. Elle lui révèle n’être pas missionnaire, l’hypnotise et demande à la revoir dans trois jours à sa boutique.

Le lendemain, Kayo se rend à la boutique des Miroku pour remettre une commande à Mei. Elle est accueillie par Rin Miroku, qui tient la boutique en l’absence de ses parents. Les deux femmes discutent un peu, jusqu’à ce que la tailleuse, qui s'est remémorée la mort de son mari et de son fils, quitte la boutique. Au fil des jours, Kayo prend conscience à sa grande frayeur qu’elle ressent une jalousie mortelle pour ses voisins et leur bonheur familial.[4]

Nouveau départModifier

Deux jours plus tard, Elluka vient rendre visite à Kayo dans sa boutique et lui raconte l’histoire de la Famille Octo. Elle explique à la grande surprise de Kayo que cette dernière est une descendante de la personne dont elle possède actuellement le corps, une tailleuse nommée Lukana Octo. Puis, Elluka révèle être une sorcière et lance plusieurs sorts pour prouver ses dires. Elle confie avoir envie d’échanger de corps avec Kayo, pour rendre le corps de Lukana à un membre de la famille Octo.

SwapTechniqueOnline

Ma échange de corps avec Kayo

Perdue, Kayo hésite à accepter. Pour la convaincre, Elluka lui explique que personne ne s'en rendra compte. Un tel changement permettrait à la tailleuse d’oublier ses cicatrices et de prendre un nouveau départ. Quand Kayo lui confie la jalousie mortelle qu’elle éprouve, Elluka lui explique qu’elle est possédée par le Démon de l’Envie et que changer de corps lui permettrait aussi de s’en débarrasser. Kayo accepte finalement la proposition d’Elluka et les deux femmes procèdent au rituel. Puis, Elluka hypnotise les habitants d’Enbizaka et leur fait oublier l’ancienne apparence de Kayo.[5]

Kayo entame sa nouvelle vie dans son nouveau corps. Un jour, au court d’une promenade, elle aperçoit Kai Miroku sur le pont d’Enbizaka. En voyant ses marques de brûlure, Kayo le prend immédiatement pour son mari et commence à imaginer que Gakuga a survécu. Kai disparaît avant qu’elle ne puisse lui parler.

Quelques jours plus tard, Kayo termine la confection du kimono qu’Oyuka lui avait demandé avant l’incendie. Elle se rend à la boutique de cette dernière pour le lui remettre. Au cours de la conversation, Oyuka fait une allusion à l’incendie qui déplaît à Kayo. La tailleuse décline l’invitation à dîner d’Oyuka et commence soudainement à parler de son mari et de son fils comme s’ils étaient encore vivants. Au fil du temps, la rumeur de son étrange comportement se répand à Enbizaka.[6]

Meurtres d'EnbizakaModifier

« Il ne rentre jamais à la maison, alors qu'une femme comme moi l'y attend. »
―Kayo[src]

Une nuit, Kayo, qui possède le corps de Lukana Octo, fait un rêve pourpre. Dans celui-ci, elle tue par jalousie la femme et les filles de Kai, persuadée que ces dernières sont ses maîtresses. Puis, elle confronte Kai et apprend qu’il n’est pas son mari, mais un membre du groupe terroriste « les Robes Écarlates », ainsi que le responsable de l’incendie d’Enbizaka. À son procès, Kayo révèle la vérité sur Kai, ce qui pousse le magistrat à déclarer la guerre aux Robes Écarlates et conduit à la destruction d’Onigashima.[7]

Kayo est réveillée de son rêve par Oyuka. Bouleversée par sa vision, elle lui explique avoir fait un rêve prémonitoire, mais Oyuka ne prête pas attention aux paroles de la jeune femme. À partir de ce jour, Kayo continue d’énormément rêver.[8] Ayant appris la vérité sur l’incendie, elle se met à vouer une haine profonde envers celui qui a causé la mort de sa famille et à jalouser le fait que la Famille Miroku ait survécu.

Dès lors, Kayo est déterminée à se venger de Kai. Cependant, elle décide de mettre ses actions sur le compte de la jalousie, afin d’éviter tout conflit avec les Robes Écarlates.[9] Au printemps, Kayo croise Mei et Kai en ville. Submergée par la colère et la jalousie, elle s’éloigne rapidement. Le soir, elle sépare les deux lames de ses ciseaux. La tailleuse retrouve ensuite Mei, qui rentre de la maison de commerce Freezis, et l’assassine brutalement, en utilisant ses lames comme des couteaux. Elle emporte avec elle le kimono rouge de Mei.

Le lendemain, lorsqu’Oyuka vient lui apprendre la nouvelle de la mort de Mei, Kayo feint l'ignorance et déclare ne pas se rappeler l’identité de cette personne. Après le départ de sa voisine, la tailleuse se met à recoudre le kimono de Mei.[10] Quelques mois plus tard, Kayo aperçoit Miku et Kai sur le pont, en train de se disputer au sujet de la grossesse de Miku. Le soir, la tailleuse va à la rencontre de la jeune fille, qui n’est pas rentrée chez elle pour échapper à son père. Elle la tue et lui vole son obi vert.

Lorsqu’Oyuka vient lui annoncer la mort de Miku, Kayo feint à nouveau l'ignorance. Quelques jours plus tard, elle se rend à la boutique d’Oyuka et l’aperçoit en grande discussion avec l’agent Eikichi Akagi. La tailleuse se cache pour écouter leur conversation. Elle apprend qu’un bon samaritain, nommé Kokutan-dōji, et ses compagnons, Inukichi et Saruteito, seraient en route pour Enbizaka. La jeune femme décide de rentrer chez elle.[11]

Mère et filsModifier

Quelques jours plus tard, Kokutan-dōji se rend à la boutique de Kayo pour faire réparer un de ses vêtements. Alors que la tailleuse se met à l’ouvrage, le garçon lui demande si elle a un fils. Lorsque Kayo lui répond par l’affirmative, Kokutan-dōji lui explique être venu à Onigashima car une sirène lui a révélé qu’il était le fils d’une tailleuse aux cheveux roses vivant à Enbizaka. Folle de joie, Kayo se met à croire que le garçon est Ren.[12]

À partir de ce jour, Kayo et « Ren » se mettent à vivre ensemble comme s’ils étaient réellement mère et fils, afin de vérifier si la sirène disait vrai. Ren, qui possède un don naturel pour la couture, aide la tailleuse à la boutique. Un jour, ils reçoivent la visite d’Inukichi, qui vient prendre le thé avec eux.

TailorKayoRin1

Kayo confronte Rin sur la plage

Peu après, Kayo se rend à la boutique d’Oyuka pour faire une course. Là, elle se cache en apercevant Kai en train d'offrir une épingle à cheveux dorée à Rin. Le soir, Kayo quitte sa boutique et part retrouver Rin sur une plage isolée. Rin la salue et lui révèle avoir fait un rêve prophétique dans lequel la tailleuse l'assassinait. Elle explique également s’être remémoré les souvenirs d’une vie antérieure grâce au démon caché dans son miroir de poche.

Quand Kayo l'attaque, Rin tente d’utiliser les pouvoirs du démon pour vaincre la meurtrière, mais sans succès. Kayo assassine Rin et lui vole son épingle à cheveux. Après le départ de la tailleuse, le corps de Rin est emporté par la marée. Au matin, la ville ne tarde pas à plonger dans la terreur en apprenant la disparition de Rin. La Firme Yarera-Zusco, qui enquête sur la série de meurtres, se met à soupçonner la tailleuse. Plus tard, alors qu'elle déjeune avec Oyuka, Kayo lui révèle tout l’amour qu’elle éprouve pour Enbizaka et remercie son amie de l’avoir aidée jusqu’à présent. Puis, la jeune femme quitte la ville.[13]

ExécutionModifier

« Alors ? Ne suis-je pas magnifique ? »
―Kayo[src]

Grâce à son rêve, Kayo sait que Kai va se rendre dans un temple abandonné situé sur le Mont Izasa. Elle s’y cache en attendant sa venue. Lorsque Kai pénètre dans le temple, Kayo surgit devant lui, en portant le kimono de Mei, l’obi de Miku et l’épingle à cheveux de Rin. Après s’être présentée, elle lui explique savoir la vérité à son sujet grâce à ses rêves et lui révèle être l'assassin de sa femme et de ses filles. Puis, elle le tue à coups de ciseaux et réduit son corps en lambeaux. Quand elle a terminé son œuvre, la jeune femme est couverte de sang.

Peu après, Kayo redescend de la montagne et croise un groupe d’hommes de la firme Yarera-Zusco, accompagnés de Ren et ses amis. La tailleuse est immédiatement arrêtée pour les meurtres de la famille Miroku.[14] Son procès a lieu un mois plus tard ; la jeune femme est jugée par son grand-père, le magistrat Gato Octo. Interrogée sur les motifs de ses crimes, elle explique avoir tué Mei, Miku et Rin, car ces dernières étaient les amantes de son « mari », et Kei, car il l’avait « trompée ». Elle est condamnée à mort.

KayoKokutan

Kokutan-dōji décapite Kayo

Trois jours plus tard, la jeune femme est menée sur les lieux de son exécution. Cependant, au moment où le bourreau enfonce son katana dans le cou de Kayo, la plaie se referme instantanément. Malgré plusieurs tentatives, le bourreau ne réussit pas à séparer la tête du corps. L’exécution est donc reportée. Quatre jours plus tard, Kayo est à nouveau conduite à son exécution, les yeux dissimulés sous un bandeau. Lorsque le bourreau approche, la tailleuse reconnaît Ren. Elle lui confie l’amour qu’elle éprouve pour la ville d’Enbizaka et se désole d’en avoir blessé les habitants. Comme dernier souhait avant de mourir, elle lui demande de l’appeler « maman ». Le garçon s’exécute, puis décapite Kayo à l’aide de Grim the End.[15]

Vie après la mortModifier

« J'ai quelque chose à faire. Je dois me rendre... à mon procès. »
―Kayo[src]

Après sa mort, Kayo est envoyée à la Cour Infernale. Elle devient tailleuse pour le Maître de la Cour Infernale et lui confectionne des tenues.[16] En EC 999, elle est ramenée de force sur la Troisième Période avec les autres esprits tandis que le sol fusionne avec la Cour Infernale.[17] De retour à Enbizaka, Kayo recrée une image de la ville à partir de ses souvenirs et reprend sa vie ordinaire, cousant des habits et attendant le retour de son mari.

Quelque temps plus tard, le palais de justice du Bureau de l’Étoile Noir des USE se matérialise en ville. Kayo est sommée de se rendre à son procès pour répondre de ses crimes. En chemin, elle croise Allen Avadonia et reconnaît « Ren ». Surprise, la tailleuse le salue et discute avec lui, puis explique devoir se rendre à son procès. Arrivée au tribunal,[18] Kayo est jugée par Gallerian Marlon. La jeune femme écoute en silence les discours de l'accusation et de la défense. Gallerian condamne finalement Kayo à la guillotine.

La tailleuse est immédiatement conduite à l’échafaud et se prépare calmement à la mort, quand Allen surgit pour la défendre. Gallerian lui propose d’épargner Kayo, à condition que le garçon prenne sa place. Peu après, le Maître de la Cour Infernale arrive au tribunal, envoie Gallerian à la Cour Infernale et se prépare à faire de même avec Kayo. Cette dernière refuse d’abord de la suivre, sous prétexte qu’elle n’a pas encore reçu son jugement. La femme masquée rappelle à la tailleuse que celle-ci a déjà été condamnée de son vivant et qu’elle ne pourra plus jamais revoir sa famille. Kayo accepte alors de revenir à la Cour Infernale.[19]

Fin de CapriccioModifier

« Alors, Rin, où allons-nous ? »
―Kayo[src]

Devant la porte du tribunal, Kayo attend le retour du Maître de la Cour Infernale en compagnie de Sateriasis Venomania et de Gallerian Marlon. La femme masquée finit par revenir, accompagnée de Riliane Lucifen d’Autriche et de Prim Marlon. En apprenant que Riliane était autrefois Rin Miroku, Kayo s’excuse de l’avoir assassinée. Elle discute ensuite avec le Maître de la Cour Infernale de la situation actuelle.

MothyPVRilianeKayoVeno

Kayo accompagne Riliane et Sateriasis affronter les habitants du Evil's Theater

Tout à coup, Gallerian invoque la Princesse du Sommeil. Kayo se rue pour l’attaquer, mais elle est retenue par Prim. Gallerian et Michelle réussissent à s’échapper, tandis que Kayo et ses compagnons sont éjectés de la Cour Infernale et se retrouvent en Asmodean. Quand Riliane décide de partir à la recherche de la Princesse du Sommeil au Evil’s Theater, Kayo se propose de l’accompagner en tant que garde du corps. Sateriasis se joint également aux deux jeunes femmes.[20]

Arrivés au Evil’s Theater, les trois compagnons sont menés au bureau du directeur par Michelle. Là, Gammon Octo et Gallerian Marlon leur expliquent être en train de reconstruire le monde. Peu après, l’esprit de Ma refait surface en Riliane, absorbant Kayo et les autres contractants.[21] Après la défaite de Ma, Kayo défusionne de ses compagnons.[22] Elle est probablement incorporée au nouveau monde créé par le Re_Birthday d’Allen et Riliane.[23]

10.Modifier

Autrefois, ces ciseaux étaient de petites épées. De grandes lames. Désormais, les ciseaux sont légèrement teintés de rouge. Kayo les nettoyait régulièrement , mais les tâches restaient.Si ces tâches étaient là, c'était parce que ces ciseaux de couture avaient été utilisés pour couper autre chose que du tissu ou du fil. Désormais, les ciseaux gisent sur le tatami de l'atelier de tailleur où travaillait autrefois Kayo, avant sa mort. L'esprit à l'intérieur des ciseaux décide d'étendre son regard à la ville aux alentours, car l'esprit peut voir aussi loin qu'il lui plaît. Cet esprit a la capacité de voir les habitants d'Embizika qui s'affairaient a leur occupation , sans jamais interférer dans leur vie. La ville fut déserte après l’exécution de Kayo, seul rester sa tête en putréfaction et le gibet qui eu servit a sa mise a mort. Ce dernier vit un jour deux personnes ce rendre à cet endroit là : il s'agissait d'un moine itinérant et d'un jeune garçon blond et l'esprit reconnaissa aussitôt le garçon : ce fut la personne qui à procédé a la décapitation de cette dernière.


PersonnalitéModifier

CompétencesModifier

RelationsModifier

AnecdotesModifier

ConceptualisationModifier

CuriositésModifier

GalerieModifier

ApparitionsModifier

SourcesModifier

  1. Les Péchés Capitaux du Mal : La Tailleuse d'Enbizaka (chapitre 1, acte 1)
  2. Les Péchés Capitaux du Mal : La Tailleuse d'Enbizaka (chapitre 1, acte 1)
  3. Les Péchés Capitaux du Mal : La Tailleuse d'Enbizaka (chapitre 1, acte 2)
  4. Les Péchés Capitaux du Mal : La Tailleuse d'Enbizaka (chapitre 1, acte 2)
  5. Les Péchés Capitaux du Mal : La Tailleuse d'Enbizaka (chapitre 1, acte 2)
  6. Les Péchés Capitaux du Mal : La Tailleuse d'Enbizaka (chapitre 1, acte 3)
  7. Les Péchés Capitaux du Mal : La Tailleuse d'Enbizaka (chapitre 3)
  8. Les Péchés Capitaux du Mal : La Tailleuse d'Enbizaka (chapitre 1, acte 3)
  9. Les Péchés Capitaux du Mal : La Tailleuse d'Enbizaka (chapitre 3)
  10. Les Péchés Capitaux du Mal : La Tailleuse d'Enbizaka (chapitre 1, acte 4)
  11. Les Péchés Capitaux du Mal : La Tailleuse d'Enbizaka (chapitre 1, acte 5)
  12. Les Péchés Capitaux du Mal : La Tailleuse d'Enbizaka (chapitre 1, acte 5)
  13. Les Péchés Capitaux du Mal : La Tailleuse d'Enbizaka (chapitre 1, acte 6)
  14. Les Péchés Capitaux du Mal : La Tailleuse d'Enbizaka (chapitre 1, acte 7)
  15. Les Péchés Capitaux du Mal : La Tailleuse d'Enbizaka (chapitre 3)
  16. Les Péchés Capitaux du Mal : Master of the Heavenly Yard (chapitre 2)
  17. Sept Crimes et Châtiments - Histoire (prologue)
  18. Sept Crimes et Châtiments - Histoire (envie)
  19. Sept Crimes et Châtiments - Histoire (avarice)
  20. Les Péchés Capitaux du Mal : Master of the Heavenly Yard (chapitre 6)
  21. Les Péchés Capitaux du Mal : Master of the Heavenly Yard (chapitre 7)
  22. Les Péchés Capitaux du Mal : Master of the Heavenly Yard (chapitre 11, partie 1)
  23. Les Péchés Capitaux du Mal : Master of the Heavenly Yard (chapitre 12)